Bienvenue sur Le site des utilisateurs francophones actuels et futurs d'AmigaOS 4.x
Recherche
19 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
 
 
    Annonces Google

    Petites Annonces

il y a 1 annonces
    IRC

Serveur : irc.portlane.se
Canal : #AmigaNG
    Liens

Toutes les informations sur :
  • Amiga OS 4:
    AmigaOS.net
  • Logiciels pour OS4 :
    OS4depot
  • Matériel Amiga :
    ACube Systems
  • Magazine papier :
    AmigaPower
  • Magazine en ligne :
    Obligement
  •     Activité du Site

    Pages vues depuis 25/07/2007 : 105 905
    • Nb. de Membres : 184
    • Nb. d'articles : 1 152
    • Nb. de Forums : 18
    • Nb. de Sujets : 17
    • Nb. de Critiques : 24

    Top 10  Statistiques

      
    AmigaOne XE G4 1,26 GHz versus AmigaONE X1000 1,8 GHz

    (5845 mots dans ce texte )  -   lu : 192 Fois     Page Spéciale pour impression

    Il était temps, temps que l'on compare deux des ordinateurs les plus puissants permettant de faire fonctionner AmigaOS 4.1 : j'exclue d'office l'AmigaOne XE de Crisot à 1,46 GHz puisqu'il est le seul à posséder un A1 XE cadencé à cette vitesse... 


    Pour tout vous avouer, il m'a fallu pour cela m'équiper. Ben oui, comment aurais-je pu tester un AmigaONE X1000 sans en avoir un sous la main ? Et je remercie les personnes qui se sont impliquées dans ce projet : un ami très proche pour la ristourne sur la carte X1000 et la Radeon HD 4650, un revendeur suisse très prompt à faire parvenir une marchandise baladeuse, une petite amie compréhensive quand elle a vu le projet, mon banquier qui n'a pas encore appelé pour m'engueuler, E-Bay, LDLC et Amazon pour les différentes pièces détachées.


    Sans mentir, la carte X1000 est restée dans son emballage plus d'une semaine. Il m'a fallu ensuite trouver les éléments pour réaliser un montage au moins de qualité. J'ai donc pris possession d'une boîtier Fractal Design Define R4 et non pas R3 comme celui livré d'origine avec la configuration complète de l'AmigaONE X1000, ainsi qu'une alimentation Corsair CX600. On tient déjà les éléments principaux. Plus qu'à récupérer un disque SATA qui traîne dans mon placard à bazar. Ce sera un disque de 250 Go en 7200 tr/min. Malheureusement pas de lecteur de DVD SATA sous la main (j'ai oublié de le commander). Pas grave, il y a un port IDE sur le X1000, je vais donc y brancher un de mes lecteurs DVD IDE dessus.

    Le tout en kit

    Bien la configuration prend forme, la Radeon HD 4650 est elle aussi installée, plus qu'à vérifier que tout se lance. Malheureusement dès le départ, rien ne s'affiche. Angoisse sourde car tout semble bien en place. Les deux barrettes de 2 Go chacune sont bien positionnées de part et d'autre du CPU comme recommandé : cela permet au CPU d'accéder à la RAM deux fois plus vite en mode interleaved. Dans le doute, je démonte et remonte les deux barrettes et là, je vois enfin le logo AmigaONE X1000 apparaître. Ce dernier reste bizarrement longtemps affiché d'ailleurs, comme si le CFE (le U-Boot du X1000) chargeait sa configuration en arrière plan. Quoi qu'il en soit, un redémarrage à froid met bien plus de temps qu'avec mon XE. Espérons que les plantages soient moins fréquents.

    Le boîtier Define R4 attendant ses composants

    Bon point : il y a un port audio sur la carte mère pour brancher le lecteur DVD si tant est que celui-ci incorpore encore cet appendice pourtant si pratique pour la lecture audio et surtout lorsque d'anciens jeux, comme Foundation, repose sur des pistes audio pour l'ambiance musicale du jeu (il faudra pour en profiter utiliser NemoSound disponible sur AmiStore).

    Généralement, la carte mère du X1000 (nommée NEMO) est largement mieux finie que celle de l'AmigaOne XE. Eyetech fit ce qu'il put avec les moyens d'alors, mais sur le XE on sent quand même le côté bricolage de la chose avec un CPU monté sur un support, des northbrides et southbridges problématiques et des bogues matériels obligeant à recourir à des corrections permettant de faire fonctionner tous les éléments du système sans avoir à désactiver le DMA de ceux-ci. Bref, tout comme les Sam4x0 d'Acube Systems, on peut clairement féliciter Varisys, mandaté par A-Eon pour la conception de la carte mère, pour l'excellent travail de qualité, sans oublier AmigaKit pour les tests individuels de chaque carte mère.

    L'installation "bricolée" pour la Radeon 9250

    Au lancement, nous sommes agréablement surpris : le CFE possède déjà des configurations pré-installées : Launch AmigaOS 4.1, Install AmigaOS 4.1 from CD et deux configurations pour démarrer Linux. Vu que je n'utilise pas Linux sur X1000, ces deux options ne m'intéressent pas plus que cela (je ne l'utilise déjà pas sur le XE et encore moins sur la Sam440). Hop, on enfourne le CD d'installation d'AmigaOS 4.1 pour X1000 et on choisit l'installation à partir du CD. Qui ne marche pas. Je me suis retrouvé avec un message abscons expliquant en gros qu'il ne trouvait rien.


    Essayons de la faire courte puisque cela m'a pris une bonne partie de la nuit et la journée du lendemain à finaliser l'installation... Première chose : lire le manuel ! Le port IDE ne permet pas de démarrer dessus, donc mon lecteur DVD n'est pas vu au démarrage. Ok, alors essayons avec un adaptateur SATA/IDE que j'ai sous la main. Pas mieux, ça déconne à plein tube. Ô rage, Ô désespoir, que n'ai-je tant vécu.... etc.

    Pas de solution directe, il va falloir réfléchir. On m'a expliqué qu'il fallait que la première partition de démarrage soit en FFS pour l'AmigaOne X1000. En effet, c'est elle qui contiendra le fichier amigaboot.of, celui permettant de lancer AmigaOS 4.1 par la suite (comme sur Pegasos II). Et là je me dis : "Et si je prenais mon disque dur, l'installais dans mon AmigaOne XE, créais directement des partitions à partir de Media Tool Box ? Encore mieux : et si je copiais l'intégralité du CD d'installation sur cette première partition FFS que je viens de créer. Et si, pour gagner du temps, je créais en plus autant de partitions que j'en ai sur mon XE de manière à retrouver par la suite un environnement identique pour réaliser mes tests ? Et si ça marchait ?".

    Bon ben oui, tout cela a marché. L'installation s'est déroulée directement depuis le disque dur (et bien plus rapidement que depuis le CD). Ensuite l'AmigaONE X1000 a bien démarré sous ma nouvelle installation toute propre. 

    Le X1000 installé et fonctionnel

    Mais perso, une installation neuve ne m'intéresse pas. Cela fait bientôt 10 ans que j'utilise mon système actuel, c'est pas pour repartir à zéro. Donc retour du disque dur dans mon XE et copie de mon système (ainsi que des autres éléments de partition). Et, croyez-le ou pas, j'ai réussi à obtenir exactement le même environnement que sur mon XE, exactement le même, sans n'avoir rien à installer. Toutes les applications fonctionnent normalement à quelques exceptions près comme les programme WarpOS, l'émulation ne fonctionnant pas avec le PA6T-1682M (ils auraient pu trouver un nom de guerre à ce CPU, tout comme G4 est le nom de guerre du 7447/57 entre autres, car c'est un peu long à écrire à chaque fois). Le souci de l'émulation WarpOS fur régélé plus tard grâce à ReWarp.

    Bref : exactement le même environnement, à tel point que j'ai parfois du mal à savoir si c'est le X1000 ou le XE que j'utilise mais cela va me permettre de réaliser des test comparatifs en situation réelle. Notez que, comme pour le XE, j'ai eu à taper une commande spécifique dans le CFE pour pouvoir faire reconnaître la touche MENU de mon clavier en touche AMIGA :
    setenv -p kbddev_norwin 1
    Sans cela, pas possibilité de réaliser un redémarrage à chaud ou d'effectuer certaines combinaisons de touches.

    Néanmoins, je préfère le préciser tout de go : à moins de réellement savoir ce que vous faites, d'être patient et d'être un minimum bricoleur, privilégiez autant que faire se peut les configurations toutes prêtes et pré-installées par nos revendeurs, vous vous éviterez bien des soucis et éviterez de perdre des heures à essayer d'installer un système complet.

    Maintenant que c'est installé, on va pouvoir procéder à quelques tests.

    Première chose, petit tableau comparatif des forces en présence :



    Comme on peut le voir, les systèmes sont quelques peu similaires avec quand même un avantage pour le X1000 pour ce qui est des connecteurs et de la vitesse CPU (AmigaOS 4.1 ne gère pas le multi coeœurs, donc cela n'entre pas en compte). Normal puique l'AmigaOne XE date de 2003 alors que le X1000 date de 2012. Il y a néanmoins un point important à noter : la vitesse du Front Side Bus qui passe de 133 MHz sur le XE à 900 MHz sur le X1000, ce qui garantit un boost très important lors des échanges internes entre les différents composants.

    Côté affichage, on utilise une Radeon 4650 reliée au premier port PCI-Express et, comme pour l'AmigaOne 500 d'ACube Systems (testé lui aussi dans le numéro 50), l'accélération 2D est fulgurante. Tout est plus fluide que ma Radeon 9000 Pro dans la même résolution. Pour exemple, la même version de MPlayer en SDL fuse sur le X1000 alors qu'elle rame complètement sur le XE. Il y a là une sacrée différence d'architecture ou de gestion de la 2D qui fait que le X1000 enfonce le XE sur ce sujet. Mais c'est plutôt normal entre un AGP 2X et un PCI-E 16X, sans parler même de la génération des cartes graphique elle-même.

    Et pour la 3D ? Eh bien Il n'y en a pas. Il y eut une annonce du portage de Warp3D sur RadeonHD mais comme Sœoeur Anne, nous ne voyons toujours rien venir. Il y a bien sûr la possibilité d'utiliser WaZp3D, d'Alain Thellier, avec son rendu composite2D mais cela ne servira que pour les jeux type 2D utilisant Warp3D. Pour les autres jeux, type FPS, inutile d'essayer avec WaZp3D sans le rendu composite2D : cela fonctionnera mais sera très lent. Ultime solution si vous voulez profiter de la 3D : investir dans une Radeon 9250 PCI en 128 Bits. je ne vous cacherai pas qu'elles sont devenues très rares et plutôt chères. C'est néanmoins ce que j'ai fait.

    Le pilote Radeon HD d'origine

    Une fois reçue, on se dit : cool, il me reste un port PCI de libre (ben oui, il y a enfin un pilote pour la carte son intégrée au X1000, cela libère un port originellement occupé par la carte son).

    Bon jouons franc jeu : l'AmigaONE X1000 possède bien 2 ports PCI standards. Mais voilà ce qu'il faut en faire : vous les regardez bien, vous notez leurs emplacements et... vous les oubliez et faites comme s'il n'y en avait jamais eu. Ces ports PCI sont une honte dans une configuration à ce prix. En effet, ils sont à la norme 33 MHz mais, de plus, n'utilisent pas le DMA pour leurs transferts. Installer n'importe quelle carte PCI là-dedans relève du pur masochisme.

    Une carte graphique telle que la 9250 rame complètement. Et quand je dis rame, c'est même au simple déplacement du pointeur de la souris. Dès que des transferts s'effectuent, il y a une micro pause régulière très désagréable.

    Pire : vu que je n'avais pas de carte réseau Ethernet sous la main, j'ai installé une simple carte WiFi 11Mbs basée sur le chipset Prism2. Pour rappel, 11Mbs, cela va donner du 600 ko/s maximum en transfert (alors que j'ai une connexion 100 Mbs donc 11 Mo/s). Tentez pour rire un gros transfert : outre le fait que c'est lent (la faute à la carte WiFi elle-même), le CPU se retrouve à plus de 85 % d'utilisation ! Avec en plus un ralentissement de l'affichage avec les mêmes micro-saccades citées juste avant ! C'est une vaste blague à ce niveau. Sur une Sam460 cadencé à 1 100 MHz de moins, j'atteins 75 % d'usage CPU lors de multiples transferts à quasiment 50 Mbs (6 Mo/s) ? Heureusement que ce ne sont que des transferts de 600 ko/s, qu'est-ce que ce serait sinon ?

    Sans déconner, les types qui ont planché sur le design de la carte, ils ont pensé que ça ne se remarquerait pas ? Autant je sais que cela a dépanné les premiers utilisateurs puisqu'il n'y avait pas de pilote son, ni de pilote réseau mais dès la sortie finale du pilote réseau, ils n'auront plus à être utilisés. Il n'empêche : à ce niveau-là, c'est se fo**tre de la g**ule du client.

    Bref, l'unique solution pour utiliser ma carte Radeon 9250, c'est d'utiliser un adaptateur PCI<->PCI-Express. Mais pas n'importe lequel, il en faut un qui supporte les transferts en 128 Bits et à 66 MHz. Autant vous le dire, c'est ultra rare (et donc assez onéreux), la plupart effectuant des transferts à 33 MHz. Voici la référence utilisée : Supermicro RSC-RR1UE-AXL. Notez qu'il vous faudra aussi une nappe d'extension PCI-Express 8x : j'en avais commandé une 16x ce qui fait qu'elle était trop large...

    Ceux qui se disaient qu'on ne bricolait plus sur Amiga depuis l'ère des 1200/4000 en seront pour leurs frais. 

    Ainsi, vous pouvez maintenant utiliser une carte Radeon 9250 sur votre X1000 avec tous les avantages inhérents à cette carte : Warp3D et l'overlay, ce dernier sera surtout utilisé pour regarder des vidéos.

    Souvenez-vous dans nos test de l'AmigaONE X1000 et de l'AmigaOne 500, un des plus gros griefs était l'absence du support de l'overlay, limitant quelque peu l'usage de ces configurations pour ce qui est de la vidéo.

    Mais ça, c'était avant ! En effet, des développements récents ont apporté de grandes nouveautés à ce sujet. Une version de MPlayer existe maintenant avec une sortie vidéo utilisant le rendu composite2D du système (et profite par là même d'optimisations AltiVec pour les Amiga NG en étant équipés). Et c'est un énorme pas en avant puisqu'il est maintenant possible de regarder des vidéos en 720p sans saccades (ou presque selon le codec utilisé). Outre les jeux et WaZp3D, nous trouvons enfin des développements dignes de ce nom utilisant certaines spécificités des RadeonHD et ce n'est pas dommage ! Et il se murmure que le développement de DvPlayer a repris sous la houlette d'A-Eon. À suivre...

    Néanmoins, l'utilisation de l'overlay via la sortie vidéo P96 sera toujours la plus rapide.

    Cet article étant écrit au fil de l'eau de mes résultats, je vais être honnête et avouer que j'ai tenté de faire fonctionner le X1000 en double affichage (la 4650 sur le port PCI-E 16x du haut et la Radeon 9250 PCI sur le second port PCI-E 16x avec l'adaptateur idoine bien sûr).

    Après plusieurs essais, j'ai constaté que le WB démarrait d'office sur la Radeon 9250 alors que le logo de démarrage du X1000 apparaît sur la Radeon HD 4650. Pas trop grave en soi, mais c'est un peu déconcertant au début. Astuce pour savoir si les deux cartes sont reconnues dès le départ : le logo et la barre de chargement du CFE sont bleues et non plus rouges.

    Mes premiers essais avec la Radeon 9250 se sont soldés par des gels du système dès que l'on bougeait un tant soit peu une fenêtre ou qu'une activité utilisant l'affichage se lançait. J'ai tout d'abord pensé à un problème de surchauffe de l'adaptateur PCI<->PCI-E vu que son radiateur était brûlant. Après installation d'un petit ventilateur trouvé dans mon bric-à-brac, ce radiateur est à nouveau tiède. Mais les gels d'affichage sont toujours présents. Après plusieurs essais infructueux (retrait de la nappe, refixer la 9250 correctement, etc.), je me suis dit que ça valait le coup de retirer la 4650 et de relier l'adaptateur sur le port PCI-E qu'elle occupait. Redémarrage et... tout fonctionne correctement.

    À une exception près : reliée en VGA tout va bien mais en DVI, de multiples artefacts sous formes de lignes horizontales apparaissent. Après quelques minutes de réflexion je me suis souvenu de ces histoires de réduction de ligne à ajouter ou retirer pour les résolutions élevées (le fameux -RB ou +RB à ajouter au mode d'écran du moniteur dans les préférences. En passant du - au +, ça fonctionne sans souci.

    Après plusieurs heures d'utilisation avec la Radeon 9250, je n'ai constaté quasiment aucune différence avec la Radeon 4650. À l'usage j'entends, dans les benchmarks c'est une autre histoire.

    En attendant, la Radeon HD 4650 n'a jamais été remise. L'apport de Warp3D et de l'overlay présents sur la 9250 me sont vraiment indispensables pour me retrouver comme à la maison. J'ai ainsi pu regarder les démos Warp3D de Crisot à pleine vitesse ou m'adonner aux jeux de tir portés par Huno.

    La 9000 Pro est la Radeon 9xxx la plus rapide utilisable en 3D sur AmigaOS 4.1 avec un XE ou un Pegasos II, la 9250 étant un peu moins rapide, voyons comment elle se comporte dans un X1000. La 9000 Pro n'existe malheureusement pas en PCI, uniquement en AGP.

    Petite comparaison des deux cartes en présence :

    La Radeon 9000 Pro est sortie en août 2001, utilise un chip RV250 (Iris), se connecte au maximum en AGP 4x, possède 128 Mo de Ram DDR, est cadencée à 275 MHz (mémoire à 550 MHz), permet 1 100 MOperation/s, 1 100 MPixels/, 1 100 MTexels/s, 68,75 MVerticle/s, a une bande passante mémoire de 8,8 Go/s et a une interface 128 Bits.

    La Radeon 9250 est sortie en juillet 2004, utilise un chip RV280 (Argus), se connecte en PCI (ou AGP 8x), possède 256 Mo de RAM DDR, est cadencée à 240 MHz (mémoire à 400 MHz), permet 960 MOperations/s, 960 MPixels/s, 960 MTexels/s, 60 MVerticles/s, a une bande passante mémoire de 6,4Go/s et a une interface 128 Bits.

    Comme on peut le constater, la 9000 Pro, bien que plus ancienne, possède des caractéristiques supérieures à celle de la 9250 mais celle-ci ne souffre d'aucun goulot d'étranglement une fois reliée au port PCI-Express via l'adapateur, contrairement au XE limité à l'AGP 2X. Notons que la 9250 possède 256 Mo de RAM mais que seuls 128 Mo sont vus par AmigaOS 4.1 : il semble en effet que le pilote Radeon ne veuille bien détecter les 256 Mo que si ceux-ci sont installés sur la carte graphique en un seul module et non pas en deux modules de 128 Mo chacun. En même temps, sachez que sur votre Radeon HD, seuls 256 Mo de VRam seront vus par le système, même si 1 Go sont installés sur la carte, ceci dû à une limitation d'AmigaOS 4.1.

    Pour ce qui est des essais comparatifs, la démo Two Kitch de Crisot donne 51 images par seconde sur le XE alors qu'on obtient 63 FPS sur le X1000. Le test PSX-Multiships (Warp3D et codé aussi par Crisot) donne 49,6 FPS sur le XE et 59,4 FPS pour le X1000. Star Trek Voyager Elite Force donne 15 à 20 FPS sur le XE et de 20 à 25 FPS sur le X1000 (même configuration de jeu bien entendu). On voit l'avantage du X1000 et de la 9250 sur le XE et sa 9000 Pro. Il n'existe pas d'adaptateur AGP/PCI Express à part quelques bricolages trouvés sur le net. On pourrait essayer avec un rare adapateur AGP<->PCI relié ensuite à l'adaptateur PCI<->PCIe mais avouez que cela ressemblerait plus à FrankesteinX1000 qu'à autre chose, à supposer même que ça fonctionne...

    Bizarrement, les tests SDLbench donnent la 9000 Pro sur le XE devant la 9250 sur le X1000 alors qu'à l'utilisation, ce n'est pas le cas, comme nous venons de le voir. Il est possible que, sur ce test, seule les capacités intrinsèques de la carte graphique soient testées, indépendamment de sa connexion ou du CPU de la machine hôte.



    X1000 Radeon 9250       320x240 320x240 640x480 640x480
    software hardware software hardware

    Slow points (frames/s) : 7.20072 156.863 1.0208 43.7158 
    Fast points (frames/s) :      349.25 86.8975 91.8221 21.6107 
    Rect fill (rects/s) : 14 271.8 315 077 4192.43 93 090.9 
    32x32 blits (blits/s) : 31 507.7 178 087 43574.5 81 920 


    XE Radeon 9000 Pro 320x240 320x240 640x480 640x480
    software hardware software hardware

    Slow points (frames/s) : 8.87902    173.913     0.885445   50 
    Fast points (frames/s) :    290.579    101.226     69.0027     25.3039 
    Rect fill (rects/s) : 19504.8     315077     5298.84     110703 
    32x32 blits (blits/s) : 59362.3     136533     56109.6     256000 

    Enfin un point très important à mes oreilles : le X1000 ne souffre pas des horribles craquements/grésillements dont est affublé l'AmigaOne XE à cause de son Articia bogué. En effet, dès que l'on pousse la 3D dans ses retranchements (la démo Three de Crisot par exemple), ils se font entendre et réduisent l'envie de lancer certains programmes.

    En attendant que les hypothétiques pilotes Warp3D pour les RadeonHD arrivent (promis depuis bientôt 2 ans mais visiblement annulés), cela fonctionne très bien avec la Radeon 9250, et plus rapidement qu'avec la 9000 Pro sur le XE, on n'y perd donc pas au change. Et même si la 4650 est plus rapide en 2D (largement plus rapide d'ailleurs), cela ne se sent que sur certains softs ou lors du déplacement des fenêtres sur le WB qui sont légèrement moins fluides. Les programmes utilisant le rendu de composition seront eux aussi impactés par l'utilisation de la Radeon 9250, ce mode d'affichage étant particulièrement véloce sur les Radeon HD (pour les jeux principalement, tels que BattleSquadron ou M.A.C.E. par exemple).

    Et heureusement que je tire toute la quintessence de la 9250 puisqu'elle est en 128 Bits et utilise un adaptateur permettant les échanges en 66 MHz. Sans cela, elle me décevrait énormément comme lorsqu'elle était reliée sur le ridicule port PCI.

    Pour la lecture vidéo, j'ai utilisé DvPlayer sur les deux systèmes avec le même DVD. Et il en est résulté que le XE utilisait entre 40 et 50 % de CPU alors que le X1000 consommait, lui, entre 30 et 40% de CPU. Avec la vidéo BigBuckBunny, nous obtenons de 90 à 100 % de CPU sur le XE et de 60 à 70 % sur le X1000. On notera d'ailleurs que l'IDE interne du X1000 est très bien géré et que celui-ci supporte l'UDMA, évitant tout ralentissement lors de la lecture d'un DVD.

    Ceux qui ne veulent pas de Radeon 9250 sur leur X1000 mais qui veulent utiliser leur Amiga surpuissant pour regarder des vidéos vont pouvoir se consoler puisque comme je l'ai expliqué plus haut, une version de MPLayer, spécialement développée pour le X1000, est disponible, utilisant à la fois l'Altivec et le rendu de composition pour accélérer son affichage (une version non Altivec existe également pour les utilisateurs d'AmigaOne 500).

    Puisque je viens de parler de l'AltiVec et vu que le PA6T et le G4 sont tous deux équipés de cette unité de traitement vectoriel, autant les comparer elles aussi. Là, bizarrement, nous obtenons des résultats différents selon le logiciel testé. Prenons l'exemple du client de calcul distribué Dnetc, maintenu sur les systèmes Amiga par Oliver Wagner. 

    Voici les chiffres :

    En OGR-NG avec le G4 à 1,26 GHz :
    OGR-NG: using core #1 (KOGE 3.1 Hybrid).
    OGR-NG: Benchmark for core #1 (KOGE 3.1 Hybrid)
    0.00:00:17.25 [26,837,018 nodes/sec]

    En OGR-NG avec le PA6T à 1,8 GHz :
    OGR-NG: using core #1 (KOGE 3.1 Hybrid).
    OGR-NG: Benchmark for core #1 (KOGE 3.1 Hybrid)
    0.00:00:16.24 [22,526,735 nodes/sec]

    En RC5-72 avec le G4 à 1,26 GHz :
    RC5-72: using core #4 (KKS 7450).
    RC5-72: Benchmark for core #4 (KKS 7450)
    0.00:00:16.08 [13,142,653 keys/sec]

    En RC5-72 avec le PA6T à 1,8 GHz :
    RC5-72: using core #4 (KKS 7450).
    RC5-72: Benchmark for core #4 (KKS 7450)
    0.00:00:16.80 [9,770,362 keys/sec]

    Que constatons-nous à la vue de ces tests ? Que le G4 à 1,26 GHz met minable le PA6T à 1,8 GHz. Étrange mais possible puisque le client DNetc n'a été conçu que pour les Amiga NG utilisant au maximum un G4 et il est possible que les instructions utilisées ne permettent pas l'utilisation de toutes les ressources du PA6T.

    D'autres tests par contre mettent en avant la supériorité de l'AltiVec du PA6T comme par exemple avec ffmpeg :


    Vidéo MP4 de 640x360 vers MPG 720x576 30 FPS :

    *****************
    AmigaOne XE G4 :
    *****************

    FFmpeg Altivec : 11 mn 56 (14 FPS)
    FFmpeg Non Altivec : 17 mn 12 (10 FPS)

    *****************
    AmigaONE X1000
    *****************

    FFmpeg Altivec : 6 mn 58 (25 FPS)
    FFmpeg Non Altivec : 14 mn 06 (12 FPS)

    Là clairement, on voit la toute puissance de la SIMD intégrée au processeur de P.A. Semi. En effet, ffmpeg est maintenu à jour régulièrement, il a été fortement optimisé AltiVec dans ses dernières versions et surtout adapté au G5 (qui est un CPU analogue au PA6T dans sa conception).

    Bon là nous sommes sur des chiffres théoriques mais c'est surtout à l'usage quotidien que l'on sait si l'on a fait un bon investissement ou non.

    Outre l'affichage qui profite grandement de son accélération 2D avec la Radeon HD 4650 (pensez à installer la dernière mise du pilote Radeon HD... payant), toute l'architecture de l'AmigaONE X1000 (excepté les infâmes ports PCI) apporte une fluidité à l'utilisation, que l'on n'avait pas ressentie depuis bien longtemps : l'AmigaOne 500 est l'Amiga NG qui s'en rapproche le plus. Les accès disques sont vraiment très rapides, les copies entre partitions ou depuis et vers un périphérique USB 2 se passent sans aucun souci, les applications QT (QtWeb, SmTube et consorts) ainsi que les applications AmiCygnix telles qu'AbiWord ou GNumeric se lancent très rapidement et sont réellement utilisables, sans aucun ralentissement. Et même si, comme moi, vous choisissez de n'utiliser qu'une Radeon 9250, les apports sont encore suffisants pour ne pas être désappointé.

    Si l'on passe à la section surf, Odyssey Web Browser 1.23 profite vraiment des 1800 MHz disponibles et la navigation est vraiment confortable. Il est même possible d'utiliser TimberWolf... Mais quand bien même nous sommes sur X1000, ce port de FireFox reste un logiciel bien peu adapté à un système aussi léger que peut l'être AmigaOS 4.1.

    Bon, de mon côté, avec mes 600 ko/s de débit de la carte WiFi connectée au risible port PCI, je ne sais pas trop ce que ça peut donner en très haut débit, on attendra la version finale du pilote réseau actuellement entre les mains des bêta testeurs depuis plusieurs semaines (mois ?) au moment où j'écris ces lignes.

    Autre exemple : travailler avec Blender devient enfin vraiment agréable, mais il vous faudra pour cela utiliser la Radeon 9250 puisqu'il nécessite une pile 3D fonctionnelle et WaZp3D ne vous sera d'aucune utilité dans ce cas précis malheureusement.

    Et une chose que j'ai constatée (et que j'avais aussi constatée avec l'AmigaOne 500) : la stabilité générale du système. Mon AmigaOne XE connaît toujours des problèmes de stabilité et ce tout simplement parce que la conception de cette machine était déjà déficiente à l'époque et malgré les corrections apportées au hardware, il reste toujours des soucis (je viens de m'apercevoir que lorsque d'importants accès disque sont réalisés sur l'IDE interne, la machine fige, ce qui n'est pas le cas avec la carte SATA sur le port PCI) et que je suis toujours en stress lors de grosses copies (backup de mon système par exemple). Il faudrait en fait investir dans une carte IDE sur port PCI, et mes 3 ports PCI sont déjà bien encombrés avec la carte USB 2, le SATA et la carte son.

    XE ou X1000 ?

    Avec le X1000, rien de tout cela, aucun souci de stabilité. Mieux même : le CPU ne chauffe que très peu (je ne le fais pas dépasser les 54° en forte charge) alors que le G4 chauffe bien plus (heureusement c'est un couple radiateur/ventilateur Zalman très efficient que m'a installé Crisot pour assurer son refroidissement).

    X1000 ou XE ?

    Du côté des jeux, outre ceux utilisant la 3D dont j'ai déjà parlé, vu que je n'utilise que la Radeon 9250, je perds en vitesse avec certains de ceux-ci. En effet, ceux qui utilisent le rendu de composition ou tout simplement la 2D voient leurs performances dégradées. Par là, j'entends qu'ils sont plus rapides qu'avec mon XE et sa Radeon 9000 Pro mais moins rapide qu'avec la Radeon HD. Prenons l'exemple de 1941 DX d'Huno : sur le XE, on obtient en moyenne 48 FPS avec la 9000 Pro, sur le X1000 et la 9250 on obtient 90 et avec la Radeon HD plus de 170. Sur le XE, l'AGP 2X semble vraiment être lent, au vu de ces chiffres. Et le fait de relier la 9250 sur le PCI-Express évite tout goulot d'étranglement.

    En fait, j'ai constaté que tout programme reposant sur la 2D et utilisant SDL était largement plus rapide que sur le XE. Il est fort possible que le FSB à 900 MHz (contre seulement 133 pour le XE) y soit pour quelque chose. Mais même la Sam440ep et son Radeon M9 semblent plus véloces que le XE à ce jeu là.

    Du côté de l'émulation, DosBox s'en sort plutôt bien aussi puisque je dépasse les 9000 cycles émulés alors que le XE voit son maximum poindre à 6600 cycles (dommage que les problèmes de saccades de son ne soit pas corrigés. Corto ?).

    Pour ce qui est des jeux WarpUP, vous pouvez oublier puisque l'émulation WarpUP n'est pas fonctionnelle sur le PA6T (ni sur les 440/460 d'ailleurs). Il vous faudra soit utiliser la version 68k si elle existe (et encore : Nightlong refuse de fonctionner, même en 68k) soit vous en passer si le jeu n'existe qu'en PowerPC (WipeOut par exemple). De même, FxPaint (oui ce n'est pas un jeu, je sais) n'utilisera que les fonctions 68k pour réaliser ses tâches (mais au vu de la vitesse du X1000, vous ne vous en apercevrez même pas).

    Bien, parlons maintenant de Xena, le doux nom donné au coprocesseur XMOS, présent uniquement sur le X1000 actuellement. Cadencé à 500 MHz, personne n'en a encore trouvé l'utilité (outre le fait d'allumer des DELs). Il s'agit surtout d'un microcontrôleur permettant l'attachement de cartes externes sur le port Xorro (une sorte de PCI-Express modifié). Il n'a pour l'instant absolument aucune utilité sur le X1000 (et je doute qu'il en aura plus sur les futures cartes mère Cyrus d'A-Eon).

    Bref, nous pouvons aussi l'oublier pour le moment et espérer qu'un jour une application concrète voie le jour et tire partie de celui-ci.

    Conclusion

    Cet article m'a permis de réaliser de nombreux tests entre le X1000 et mon XE. Bien que le X1000 soit mieux fini, plus rapide, plus récent et dispose de plus d'atouts (support des Radeon HD), la différence de puissance n'est pas, à l'usage, si flagrante. Les spécificités du X1000 ne sont, de plus, pas toutes utilisées (pas de 3D sur les Radeon HD, lecture vidéo qui commence à s'améliorer, XMOS d'aucune utilité, pilote réseau manquant, ports PCI rigolos...). Mon XE cadencé à 1,26 GHz, une fois bien configuré et stabilisé tient encore la dragée haute au X1000 (toujours à l'usage j'entends) mais est-ce que ça vaut le coup de continuer à se battre avec une machine boguée d'origine et qui date de quasiment 10 ans ?

    La réponse se tient dans votre portefeuille. Si, comme moi, vous possédez un AmigaOne XE G4 (ou un  Pegasos II G4) cadencé à plus de 1GHz, l'AmigaONE X1000 est trop cher pour la différence qu'il vous apportera (sans parler des manques cités plus haut) mais si vous possédez d'anciennes configurations (AmigaOne XE G3 ou µAOne G3, Amiga 1200/4000 PPC) ou alors que vous cherchez un compagnon ultra puissant à votre Sam440ep, le choix du X1000 peut se poser. Mais au prix d'environ 3000 € la configuration complète, ça fait quand même réfléchir alors que les Sam460/AmigaOne 500 sont elles aussi disponibles (bien que souvent en rupture de stock) et qu'elles permettent déjà de bénéficier d'une configuration récente.

    Donc oui, l'AmigaOne X1000 est l'Amiga Nouvelle Génération le plus puissant à l'heure actuelle permettant de faire fonctionner AmigaOS 4.1 et ce qu'il manque maintenant, c'est un programme qui en tirera vraiment toute la quintessence pour vraiment se vanter d'en avoir un. Et quoi qu'il en soit, à ce prix, il vaut mieux définitivement en faire sa machine principale sinon c'est jeter l'argent par les fenêtres.


    Depuis l'écriture de cet article en 2014, beaucoup de choses ont changé et le X1000 est maintenant un système complet dont les logiciels et pilotes ont énormément amélioré tous lmes griefs mentionnés (3D, réseau, vidéo, WarpOS, ...). Vous pouvez lire tout cela sur cette page.






    Retour à la sous-rubrique :
  • Les tests matériel

  •  Autres publications de la sous-rubrique :
     
        AmigaOS 4.1


    Laissez-vous tenter par
    AmigaOS 4.1
        AmiTheme


    AmiTheme
        Galeries Photo


    FFmpeg 2.3.5
    Logiciels
        Anciens Articles

    vendredi, 17 mai
  • Dir Me Up 3.96 disponible (8)

  • jeudi, 16 mai
  • Acquisition complète de ReAction GUI Toolkit (3)

  • samedi, 04 mai
  • VIM 8.1 porté sur AmigaOS 4.1 avec support MUI (3)

  • mercredi, 01 mai
  • Alchimie Treize en novembre (0)

  • vendredi, 05 avril
  • Mise à jour de MUI 5.0 (2019R1) (0)

  • dimanche, 17 mars
  • Shogo Mobile Armor disponible sur AmigaOS 4.1 (3)

  • samedi, 16 mars
  • Nouveau site Relec (2)

  • vendredi, 15 mars
  • Oufparty 6 au delà du temps (0)

  • vendredi, 08 mars
  • Mise à jour de Personal Paint (0)

  • samedi, 23 février
  • AmiSSL 4.3 disponible (1)

  • Articles plus anciens



    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. AmigaOS 4.x est (c) Hyperion Entertainment

    Conception graphique du thème : PowerMetal, codage : Alexandre Balaban
    Certaines images sont © Martin \"Mason\" Mertz

    Temps : 1568897793.7163 seconde(s)