Bienvenue sur Le site des utilisateurs francophones actuels et futurs d'AmigaOS 4.x
Recherche
25 visiteur(s) et 1 membre(s) en ligne.
 
 
    Annonces Google

    Petites Annonces

il y a 1 annonces
    IRC

Serveur : irc.portlane.se
Canal : #AmigaNG
    Liens

Toutes les informations sur :
  • Amiga OS 4:
    AmigaOS.net
  • Logiciels pour OS4 :
    OS4depot
  • Matériel Amiga :
    ACube Systems
  • Magazine papier :
    AmigaPower
  • Magazine en ligne :
    Obligement
  •     Activité du Site

    Pages vues depuis 25/07/2007 : 105 905
    • Nb. de Membres : 184
    • Nb. d'articles : 1 152
    • Nb. de Forums : 18
    • Nb. de Sujets : 17
    • Nb. de Critiques : 24

    Top 10  Statistiques

      
    SATA sur AmigaOne

    (1212 mots dans ce texte )  -   lu : 2196 Fois     Page Spéciale pour impression

    Une carte SATA PCI Silicon Image 3114 dans un AmigaOne G4

    L'AmigaOne, nous vous en avons déjà parlé en testant le modèle G4 à 1 Ghz. Certains ont dû noter qu'il y était fait mention de ports SATA sur une carte PCI. Effectivement, cet AmigaOne en est pourvu.


    Un peu d'histoire.

    Jusqu'au début des années 2000, la norme ATAPI (ou IDE ou PATA) prévalait lors de la conception des cartes mères, l'AmigaOne d'Eyetech ne dérgoea pas à la règle et fut pourvu de deux ports IDE permettant l'installation de 4 périphériques à cette norme. L'interface IDE de l'AmigaOne est capable de certaines prouesses en terme de vitesse puisqu'en configurant les périphériques en UDMA 5 dans U-Boot, on peut obtenir une vitesse de transfert de 100 Mo/s en théorie. Dans la pratique, on atteint rarement ce débit puisqu'un disque dur connecté en IDE à l'AmigaOne plafonne à un maximum de 31 Mo/s environ (il faut de plus utiliser un câble IDE de 80 broches pour profiter de la vitesse permise par le port sans perte de données).

    De plus, un port IDE permettant le branchement de deux périphériques ATA, ceux-ci se partagent la bande passante lorsque le système accède aux deux unités en même temps, peu pratique lorsque l'on utilise plusieurs disques durs dans sa machine et qu'on utilise un logiciel effectuant beaucoup d'accès disques.

    L'avènement du SATA

    Au milieu des années 2000, une nouvelle norme fait son appartition : le SATA (Serial ATA), ne permettant de connecter qu'un seul périphérique par port mais ceux-ci prenant moins de place, il est possible d'avoir jusuq'à 4 ports SATA sur une carte mère, chaque port pouvant profiter de la vitesse maximum permise chacun des ports, contrairement à l'IDE.

    Sur Amiga NG, la norme SATA n'apparaîtra qu'avec la Sam440 et ses ports SATA Silicon Image (permettant des vitesses rarement vus, jusqu'à 80 Mo/s), mettant fin à la suprématie de l'ATAPI sur nos Amiga. 

    Pour profiter du SATA sur AmigaOne, il faut se tourner vers une carte au format PCI.

    Celle qui nous intéresse ici est une carte PCI équipées de quatre ports SATA et contrôlés par un chipset Silicon Image 3114, à la norme SATA 1 dont la débit théorique peut atteindre 150 Mo/s (donc légèrement plus élevé que l'IDE interne).

    Pourquoi le chipset SII3114 ? Tout simplement car il est l'un de ceux supportés nativement par AmigaOS 4.x grâce aux pilotes développés par Stéphane Guillard.

    Installation :

    A l'arrivée de la carte, rien de plus simple que d'ouvrir la tour de l'AmigaOne, d'insérer la carte dans un slot PCI (elle ne fonctionnera pas sur le port PCI 66Mhz si vous utilisez une carte graphique AGP), d'y connecter le disque dur SATA que vous venez d'acheter (pour notre test, il s'agit d'un modèle d'1,5 To tournant à 5400 tr/min) et d'allumer la machine. Attention, il vous faudra quand même un adaptateur d'alimentation car les disques SATA ont leur propre norme d'alimentation (sauf pour les premiers modèles sortis) mais cela se trouve très facilement.


    Ensuite, un petit coup de MediaToolBox pour configurer tout cela. Sur notre machine, nous avons partagé le disque dur en 3 partitions égales de 500 Go : deux formatées en JXFS et une en SFS2. A l'usage, aucune différence de vitesse entre les deux système de fichiers. Pour soulager le port IDE interne, le système a été configuré pour que la mémoire virtuelle utilise le disque SATA plutôt que le disque IDE.


    Au premier démarrage, ce disque semble très lent mais il faut ensuite le configurer en UDMA6 (133 Mo/s) dans U-Boot (sur AmigaOne, il y a une préférence U-Boot dans le tiroir Sys:Prefs) pour en tirer toute la quintescence.

    Qui va le plus vite ?

    Quelques tests grâce à ScsiSpeed (de Stéphane Guillard là aussi) ne donne que peu d'écarts entre l'IDE interne et la carte SATA, la machine semblant saturer à un certain moment (l'AmigaOne accuse son âge malgré tout) :

    Si pour la lecture de petits fichiers, les deux disques font jeu égal, de l'ordre de 23 Mo/s pour une taille de 8 Ko, plus la taille augmente, plus le SATA prend l'avantage : 31 Mo/s pour le disque IDE tournant à 7200 tr/min et 41 Mo/s pour le disque SATA de 5400 tr/min avec des fichiers de 64 Ko. Mais comme dit plus haut, à l'usage la différence n'est vraiment pas flagrante.

    Côté utilisation processeur, cela se vaut aussi. Lors de la copie de tous petits fichiers, que ce soit sur IDE ou SATA, le G4 est quasiment à 100 % mais sur de gros fichiers, l'utilisation CPU reste aux alentours de 40%.

    Mise à jour des essais avec une carte SATA SII3112 par Crisot avec un SSD Intel X25-V 40 Go :

    scsispeed DRIVE sii3112ide.device:0 FAST BUF1=8192 BUF2=16384 BUF3=32768 BUF4=65536 
    MKSoft ScsiSpeed 4.2 Copyright © 1989-92 MKSoft Development 
    AmigaOS4 port by Stéphane Guillard 
    ------------------------------------------------------------ 
    CPU: 68020 AmigaOS Version: 53.12 
    Device: sii3112ide.device:0 


    Testing with a 8192 byte, MEMF_FAST, LONG-aligned buffer. 
    Read from SCSI: 30724096 bytes/sec

    Testing with a 16384 byte, MEMF_FAST, LONG-aligned buffer. 
    Read from SCSI: 37646336 bytes/sec

    Testing with a 32768 byte, MEMF_FAST, LONG-aligned buffer. 
    Read from SCSI: 42501734 bytes/sec

    Testing with a 65536 byte, MEMF_FAST, LONG-aligned buffer. 
    Read from SCSI: 45396787 bytes/sec


    Bilan

    Alors, à la lecture de ces résultats, on peut se demander l'avantage de passer au SATA sur AmigaOne. Si l'on excepte la vitesse, très honorable néanmoins, voici la liste des avantages de passer au SATA :

    * réduit la charge sur le port IDE interne
    * Les disques durs au format SATA sont moins chers et se trouvent dans des capacités plus importantes que les disque IDE
    * Utilisation de SSD
    * Chaque périphérique SATA profite de la vitesse maximum sur chaque port
    * Câbles SATA plus fins et plus pratiques que les câbles PATA
    * Il n'est plus nécessaire de jongler entre Maître et Esclave

    Petit rappel quand même : il est actuellement impossible de démarrer avec un disque SATA sur une carte PCI avec un AmigaOne, il faut donc conserver un disque IDE interne pour le démarrage du système.

    Si vous possédez encore un AmigaOne, n'hésitez pas à investir dans une telle carte, nous ne le regretterez pas, tant en terme de capacité de stockage que de confort d'utilisation.

    Article paru dans AmigaPower n° 46



    Retour à la sous-rubrique :
  • Les tests matériel

  •  Autres publications de la sous-rubrique :
     
        AmigaOS 4.1


    Laissez-vous tenter par
    AmigaOS 4.1
        AmiTheme


    AmiTheme
        Galeries Photo


    AmigaOS 4.1 Pegasos II
    Pegasos II
        Anciens Articles

    vendredi, 17 mai
  • Dir Me Up 3.96 disponible (8)

  • jeudi, 16 mai
  • Acquisition complète de ReAction GUI Toolkit (3)

  • samedi, 04 mai
  • VIM 8.1 porté sur AmigaOS 4.1 avec support MUI (3)

  • mercredi, 01 mai
  • Alchimie Treize en novembre (0)

  • vendredi, 05 avril
  • Mise à jour de MUI 5.0 (2019R1) (0)

  • dimanche, 17 mars
  • Shogo Mobile Armor disponible sur AmigaOS 4.1 (3)

  • samedi, 16 mars
  • Nouveau site Relec (2)

  • vendredi, 15 mars
  • Oufparty 6 au delà du temps (0)

  • vendredi, 08 mars
  • Mise à jour de Personal Paint (0)

  • samedi, 23 février
  • AmiSSL 4.3 disponible (1)

  • Articles plus anciens



    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. AmigaOS 4.x est (c) Hyperion Entertainment

    Conception graphique du thème : PowerMetal, codage : Alexandre Balaban
    Certaines images sont © Martin \"Mason\" Mertz

    Temps : 1568681996.562 seconde(s)