Arguments de la ligne de commande pour le noyau AmigaOS

Voici la liste des arguments utilisables pour modifier le fonctionnent du noyau.

SERIAL
Provoque l'envoi de tous les informations de debuggage sur le port série (au lieu d'un buffer en mémoire).

BAUDRATE [n]
Définie la vitesse du port série à N bauds.

DEBUGLEVEL [n]
Définie le niveau de debuggage, c'est-à-dire la quantité d'informations à envoyer pour aider les développeurs.
Ce niveau est compris entre 0 et 20 avec 0 signifiant aucun information, 5 une quantité d'informations modérée (tous les avertissements s'affichent à un niveau <= 5), 10 affiche beaucoup d'informations. 15 affiche une énorme quantité d'informations (les erreurs des fonctions du noyau seront affichées) et 20 affiche une quantité d'informations gigantesque (toutes les entrées et sorties des fonctions seront tracées).
Notez : une valeur supérieure est possible mais produirait beaucoup trop de résultats.

NOFPUEMU
Positionne les flags AttnFlags de ExecBase à 68020 sans FPU.

PUBMEM
Peut être utilisé pour modifier la quantité de mémoire MEMF_PUBLIC. La valeur est en mega octets. PUBMEM=64 créera 64 Mio.

MUNGE
Provoque le remplissage de la mémoire libérée pour que tout écrasement de mémoire soit plus facile à détecter.
En d'autres termes, après chaque libération de mémoire (FreeVec...) les données valides seront écrasées par une valeur reconnaissable. Si un programme fait une lecture d'une zone mémoire qui a été libérée, il obtiendra certainement un pointeur vers une adresse qui provoquera une exception DSI lors de l'accès, au lieu du contenu voulu.

Sur les SAM440 et SAM460, la valeur de munge est 0xfefecafe. Sur les autres machines c'est 0xabadcafe.






Cet article provient de Le site des utilisateurs francophones actuels et futurs d'AmigaOS 4.x

L'URL pour cet article est : https://www.amiga-ng.org/sections.php?op=viewarticle&artid=56